Jean-Louis Comolli

Après avoir été l’un des animateurs du ciné-club d’Alger, présidé par Barthélémy Amengual, en 1959-1960, Jean-Louis Comolli vient à la Sorbonne à Paris, en philosophie, et surtout, rue d’Ulm, à la Cinémathèque d’Henri Langlois, où il rencontre Jean Douchet, Jean-André Fieschi et Jean Eustache. Découverte de l’amitié et du cinéma. Il entre aux Cahiers du cinéma en 1962, en devient rédacteur en chef en 1965 et le reste, avec Jean Narboni, jusqu’en 1973. Entretemps, premières réalisations dans l’équipe de «  Cinéastes de notre temps », avec Janine Bazin et André S. Labarthe. Premier film documentaire en juin 68, avec Labarthe : Les Deux Marseillaises. Premier film de fiction en 1974 : La Cecilia. Puis L’Ombre rouge et Balles perdues. En même temps, passage au cinéma documentaire : Tabarka 42-87. S’en suivent plus de quarante « documentaires » et quelques fictions. Mais le choix est fait : en 1989, tournage de ce qui sera le premier épisode de la série Marseille contre Marseille, avec Michel Samson. En tout, treize films qui s’étendent jusqu’à aujourd’hui. Il participe au blog Ces films à part qu’on nomme « documentaires ».

Prix

Prix Umberto Barbaro, Italie, 2005 (Voir et pouvoir)

Prix Maurizio Grande, Italie, 2011 (Cinéma contre spectacle)

Annexes

Les Lettres françaises, 6 mai 2006, par Jean-Louis Comolli

Suspens et désir

Longtemps négligé par les cinéphiles, le documentaire est aujourd’hui la part la plus vivante du cinéma. Dans ce monde saturé de spectacles et de publicités, de programmations marchandes et de fictions standardisées, livré aux langues de bois et aux voix des maîtres, l’aventure documentaire apparaît comme une forme de résistance. Nous filmons... Lire l'article

Novo, novembre 2016, par Caroline Châtelet

Comolli, cinéphile en action

Rencontre avec Jean-Louis Comolli, réalisateur, scénariste, critique et théoricien du cinéma œuvrant pour une cinéphilie de l’action.

Initialement, c’est la publication récente de Daech, le cinéma et la mort, essai passionnant analysant l’usage des images par Daech, entre guerre communicationnelle, stratégie de propagande et modification de fond du rapport au... Lire l'article