Résultats pour « pierre michon »

Pierre Michon

Pierre Michon est né le 28 mars 1945, aux Cards, dans la Creuse où ses parents étaient instituteurs.

Lycéen à Guéret, il étudie ensuite les lettres à l’université de Clermont-Ferrand (maîtrise sur le théâtre d’Artaud). Son premier texte paraît lorsqu’il a trente-sept ans, après quelques années consacrées aux études littéraires et au théâtre.

Voir la fiche auteur

Chemins de Michon

« À quoi cela sert-il, finalement d’être un écrivain, ou même un simple lecteur, un praticien ou un accompagnateur d’écriture ? » À cette question répondent, chez Pierre Michon, d’autres questions : « Qu’est-ce qui transforme une existence en une “vie” ? », ou encore : « Pourquoi se met-on à écrire, à peindre ? ». Guidé par ces interrogations, Jean-Pierre Richard chemine à travers des...

Voir la fiche livre

Revue Faenas, nº 2

Sommaire

Éric Barbier et Jacques Durand, P comme Paquirri (entretien)

Marie-Laure Bernadac et Jean-Marie Magnan, Picasso, Leiris, Cocteau

Marcel Carayon, Manuel Enriquez, matador de novillos

Philippe Caubère Le torero, le théâtre et la baleine (entretien)

Camilo José Cela, À propos de deux toreros morts

Pierre Dumayet, Une lettre

Ernest Hemingway, La capitale du monde

Joël...

Voir la fiche livre

Vermillon

Dans ces jours de juillet, ceux d’août, de novembre  2010 et de janvier  2011, aux Cards, ce trou perdu du sud-ouest de la Creuse, étrangement c’est le gris qui m’entourait. Un gris lourd, chargé, humide, la lumière ne vint pas, ne vint jamais. Même en plein été le ciel tombait. Un écrivain est né là,...

Voir la fiche livre

Mythologies d’hiver

Il importe peu que le Gévaudan et l’Irlande soient les scènes où se jouent ces drames brefs. Ce qui importe, c’est qu’avec le monde on fasse des pays et des langues, avec le chaos du sens, avec les prés des champs de batailles, avec nos actes des légendes et cette forme sophistiquée de la légende...

Voir la fiche livre

Maîtres et serviteurs

Qu’est-ce qu’un grand peintre, au-delà des hasards du talent personnel ? C’est quelqu’un sans doute dont le trop violent appétit d’élévation sociale s’est fourvoyé dans une pratique qui outrepasse les distinctions sociales, et que dès lors nulle renommée ne pourra combler : telle est l’aventure du peintre qui dans ces pages porte le nom de Goya. Ce peut être...

Voir la fiche livre

Vie de Joseph Roulin

« Je voudrais faire des portraits qui un siècle plus tard aux gens d’alors apparussent comme des apparitions » écrivait Van Gogh il y a justement un siècle. Ces portraits, on peut douter qu’ils apparaissent aujourd’hui : comble de la valeur marchande, ils sont aussi peu visibles que les effigies des billets de banque. C’est que Van Gogh, qui accessoirement...

Voir la fiche livre

L’Appétit limousin

Que vient faire l’appétit limousin dans un livre apparemment consacré à la Révolution française, au peintre fictif François-Élie Corentin et aux Onze, le légendaire tableau qui aurait représenté les onze membres du Comité de salut public ? Disant à la fois l’indignité et l’aspiration éperdue à son contraire, cet alliage pourrait bien s’avérer essentiel à la compréhension de...

Voir la fiche livre

Je veux me divertir

« Qu’est-ce qu’un grand peintre, au-delà des hasards du talent personnel ? Ce peut être un homme qui a cru assouvir par la maîtrise des arts la toute-puissance du désir, à ce divertissement noir a voué son œuvre, jusqu’à ce que son œuvre, ou sa propre conscience, lui dise que l’art est là justement où...

Voir la fiche livre