Ilse Aichinger


Eliza Eliza

Nouvelles complètes

Collection : Der Doppelgänger

Traduit de l'allemand (Autriche) par Jean-François Boutout, Sylvaine Faure-Godbert, Uta Müller et Denis Denjean, Henri Plard

320 pages

23,33 €

978-2-86432-500-0

mars 2007

Les récits d’Ilse Aichinger sont voués à l’exploration des possibles, à l’invention d’une réalité parallèle qui naît des pouvoirs magiques et périlleux du langage. Le temps peut y passer à l’envers. Un appartement peut descendre au sous-sol d’un immeuble sans que personne, sauf l’occupante des lieux, ne s’en étonne. Un personnage d’affiche publicitaire ou des figures peintes sur un éventail y vivent d’une vie insoupçonnée. Le « Jour » ou la « Langue » y sont des protagonistes à part entière. Tout ici, même les phénomènes naturels, obéit à des lois à chaque fois différentes auxquelles la narratrice demeure fidèle, à l’intérieur de chaque nouvelle, jusqu’à l’angoisse ou à l’absurde. C’est que, sous l’exubérance du jeu, perce l’inquiétude d’un écrivain qui, pendant la Deuxième Guerre mondiale, a frôlé le pire, et qui a choisi de regarder le monde avec les yeux de l’enfance pour réaffirmer que le possible est plus fort que le réel. Le héros d’un de ces récits, héritier du « champion de jeûne » de Kafka, transforme en raison de vivre les liens qui lui ont été inexplicablement imposés. À son image, la conteuse affirme sa liberté au sein des contraintes du langage auquel elle refuse de faire confiance pour mieux montrer que le monde qui nous entoure dépend du crédit que nous lui accordons.